La Licorne   la boutique historique FAQ
 
fabrication contact
  restauration liens espace pro
Les origines    

Un peigne en os, datant de 3 500 à 4 500 av. J.C., est exposé au British Museum.

A l'âge de bronze, 3 000 av. J.C., on confectionnait des peignes en corne, ivoire, os et bronze.

Un peigne en ivoire, datant de 1 500 av. J.C., a été trouvé en Grèce.

Les dames Romaines faisaient un grand usage de peignes.

     
La corporation des fabricants de peignes

Dès le XII ème les fabricants de peignes formaient une corporation avec les fabricants de lanternes qui utilisaient la corne comme matière première.

C'est à Limoges que se trouvaient au XVème siècle les fabricants de peignes les plus côtés. En ivoire, buis et corne exclusivement.

À la fin du XVIème siècle, on retrouve de nombreux documents fixant les statuts des compagnons travaillant la corne. Leur patron était Saint Hildebert.

Au XVIIème siècle, les protestants expatriés en Suisse - suite à l'Edit de Nantes promulgué en 1598 - où ils avaient appris à faire des peignes, sont de retour d'exil. Ils s'installent en Ariège, où l'on fabriquait déjà des peignes en buis et en alizier.

 

Déjà en 1737, on craignait la disparition de ce travail, faute de buis : La corne vint à point !

La corne vient de Suisse ou de Savoie, mais les meilleures qualités de corne seront importées du Brésil, d'Irlande, du Paraguay, d'Afrique du Sud et de Madagascar.

L'origine de la fabrication de peignes en Ariège, plus précisément dans la vallée de l'Hers, remonterait à l'invasion Sarrazine et à l'occupation de l'Olmes, du Plantaurel, de Montségur et de l'Affrau, par ce peuple qui avait cherché refuge dans ces régions arides pour échapper aux armées de Charles Martel, du Comte de Toulouse et de Simon de Montfort.

     
Les premières machines  
Personnel devant l'entrée de l'usine
au début du siècle dernier.
 
  Nb
d'entreprises
Nb
d'ouvriers
Production
de peignes
1825 6 ? 1 440 000
1870 10 500 3 000 000
1901 14 900 10 000 000
1930 35 1500 30 000 000
1939 25 700 9 000 000
1948 21 600 10 000 000
1957 15 424 5 000 000
1965 9 300 5 000 000
1972 7 190 3 000 000
1985 3 57 1 100 000
1993 2 35 800 000
2001 2 14 ?

En 1860, les premières machines font leur apparition. Ce fut une petite révolution à laquelle ne purent résister les artisans et les familles travaillant encore à la main !

Intérieur d'une usine de peigne en corne
au début du siècle dernier.

Chaque année, le nombre d'ouvriers augmentait en même temps que s'équipait un plus grand nombre d'usines, à tel point que cette région de la Vallée de l'Hers est devenue le centre le plus important du monde pour la production du peigne en corne.

L'atelier " La Licorne "    

En 1987, Yves et Monique ROQUEFORT reprennent une vieille fabrique de peignes en corne, au bord de l'Hers - rivière qui traverse le Pays d'Olmes en Ariège - et s'installent quelques kilomètres plus loin, à Lesparrou. Amoureux de la tradition, ils relancent cette vielle usine.

Notre atelier à LESPARROU, avant l'acquisition en1987

Entre 1989 et 1997, Monique reçoit en moyenne plus de 20 000 visiteurs par an, auxquels elle fait découvrir avec amour et passion ce métier ancestral, patrimoine de notre pays.

 

En 1990, lors du Salon du Peigne et de l'Ornement de Coiffure - SPOC - à Oyonnax [Ain], ils apprennent qu'un de leur client, qui fabrique des Arts de la Table dans le Jura, va cesser son activité. Ils décident alors de reprendre son matériel et les bases de son savoir faire, pour diversifier leur production. Ils se lancent dans la fabrication de couverts de table. A cela viendront s'ajouter un peu plus tard, les rasoirs, blaireaux, articles de décoration : oiseaux, bateaux et tout autre article que leur demandent les clients.

En 1998, faute d'avoir les autorisations d'extension de leur atelier de Lesparrou, Yves & Monique décident de déménager leur entreprise à Revel en Haute-Garonne. C'est là, qu'ils perpétuent depuis cette tradition.

Aujourd'hui, à Revel, l'atelier "La Licorne" produit avec une équipe de 4 personnes, tout une gamme de produits en corne.

[ coordonnées et heures d'ouverture : page contact ]